Prévention antitartre et détartrage, Alsace, Strasbourg, Mulhouse

Saviez-vous que chaque année, jusqu’à 50 kg de calcaire passent dans vos canalisations ?
Que ce soit en préventif ou en curatif, nous combattons le tartre et ses désagréments !

Quels problèmes risquez-vous à laisser le tartre se déposer dans vos canalisations ?

Les principaux désordres liés à la formation de dépôts incrustants sont :

  • la perturbation des caractéristiques hydrauliques des installations, par réduction des sections de passage de l’eau et augmentation des pertes de charges en ligne
  • l’obstruction d’appareils ou de canalisations
  • le blocage des organes de sécurité (soupapes)
  • l’augmentation de l’épaisseur des parois d’échange 
  • la création de porosité (si les dépôts ne sont pas parfaitement cristallisés), propices aux corrosions par aération différentielle ou aux proliférations de micro-organismes (légionelles). 

La protection contre la formation des tartres

La protection contre la formation de tartre est fonction de la nature du tartre et du type d’installations qui utilise l’eau.

Avant toute recherche d’un traitement de l’eau, une intervention sur la qualité de l’eau doit permettre de viser les trois grands principes :

  • Maintenir la concentration des sels à des valeurs inférieures à leur limite de solubilité
  • Éliminer de l’eau, avant son usage, des éléments générateurs de tartre
  • introduire un réactif (ou produit formulé) capable de modifier la limite de solubilité de sels ou de maintenir en suspension les produits devenus insolubles,

Les procédés préventifs contre l’entartrage

L’adoucissement de l’eau par échanges d’ions

L’adoucissement consiste à utiliser une résine cationique forte régénérée sous forme sodium.
Mise en contact avec une eau dure (TH important) la résine fixe les ions Ca²+ et Mg²+ et cède en échange les ions sodium dont elle est porteuse. Ainsi, une eau adoucie est obtenue à partir d’une eau dure, avec une salinité totale identique.
Lorsque la résine est saturée, sa régénération est réalisée à l’aide d’une solution très riche en sodium, généralement une saumure préparée à partir de sel raffiné (chlorure de sodium).

Dosage de séquestrants

D’autant plus sensibles à la décomposition par hydrolyse que la température est élevée, les polyphosphates sont dans la pratique presque exclusivement réservés au traitement des eaux destinées à la consommation humaine (eau froide et eau chaude sanitaire).
ARTEMIS SP1 est un produit liquide à base de polysilicates et de polyphosphates très efficaces contre la corrosion et le tartre dans l’eau chaude ou froide de consommation humaine et sanitaire.
Tous les composants de l’ARTEMIS SP1 respectent les normes de pureté mentionnées dans la circulaire du 28 mars 2000 relatives aux produits de procédés de traitement des eaux destinées à la consommation humaine.

Procédé Ecologique

Le procédé Neutracalc permet d’éviter le tartre en transformant les minéraux dissous de dureté normale en micro particules de cristal non dissoutes. Ces cristaux restent en suspension dans l’eau et leur capacité à réagir et à se fixer sur les surfaces est considérablement réduite comparée aux minéraux durs dissous.
Contrairement à l’eau adoucie, l’eau traitée par Neutracalc conserve ses minéraux et ses caractéristiques physico-chimiques. Il est ainsi possible de mettre en œuvre ce système directement sur l’arrivée d’eau froide générale d’une installation.

Les plus : 
Pas de consommation de sels. 
pas de consommation d’eau pour les cycles de régénération
durée de vie des résines minimum 3 ans. 

Et en curatif, comment détartrer ses réseaux ?

Lorsque l’installation, le préparateur ou la chaudière présentent des signes d’entartrage TECH EAUX ENERGIES vous proposera après étude et visite de sites, une opération de détartrage avec une gamme complète d’acides adaptés à votre installation.

Produits :

Acides forts

  • Chlorhydrique
  • Phosphorique
  • Sulfurique
  • Sulfamique

Acides organiques

  • Citrique
  • Formique

Actifs sur des dépôts

  • Tartre – oxydes métalliques

Action :

Solubilisation des dépôts

CaCO3 + 2HCl  → Ca Cl2 + H2O + CO2
Fe2O3 + 6HCl  → 2FeCl3 + 3H2O

L’action des acides est complétée par :

  • Une dispersion avec des surfactants et agents mouillants
  • Une solubilisation complémentaire par des séquestrants.

Comme ils sont corrosifs vis-à-vis des métaux, ils contiennent des inhibiteurs pour l’acier et le cuivre.

Notre personnel possède toutes les compétences pour réaliser ces opérations avec le maximum de sécurité et de résultats.